EuroShop 2020

Category Spaces

Fashion

FROM UNPLEASANT TO SOCIAL PLACE

Un nouveau vêtement en quelques clics... rien de plus pratique. Mais faire de ce shopping en ligne un événement digne d’être partagé sur les réseaux sociaux ou avec des amis ? Non, aucun intérêt. À l’époque de la numérisation, cet aspect social joue cependant un rôle de plus en plus important.

Bonne nouvelle pour les détaillants en lutte contre le développement constant du commerce électronique. S’ils misent sur des événements réels, ils auront à ce niveau un avantage évident, le « réel » étant en effet leur valeur ajoutée. Lorsque l’IRL rencontre l’URL et le commerce stationnaire les achats en ligne.

La créativité joue ici un rôle primordial. L’espace « Category Space Fashion » permet de ressentir et de percevoir exactement comment il serait possible d’envoyer ses clients en voyage découverte à travers la présentation vraiment spectaculaire de produits. À eux seuls, des détails innovants tels que le fond des étagères en Really, un matériau fabriqué à partir de tissus recyclés, ne manquent pas de susciter l’attention.

Le visiteur remarque vite en se déplaçant que l’intimité grandit plus il s’approche du centre de la boutique, de son cœur. À l’image du look typique par superpositions, il s’enfonce de plus en plus à chaque pas, à chaque couche, dans l’univers des marques, il en est proche en permanence, il est au contact direct et constant avec les produits qui l’entourent.

L’atmosphère de ce Space se fond à l’intérieur en une ambiance cocooning. Alcôves, zones de détente, un bar. Grâce au système de présentation plafond de Multi-Lane, il est facile de réagir à tout moment à la situation et de modifier la disposition des supports de marchandises et des lampes.

La boutique peut ainsi être transformée en un lieu dédié à des DJ, à des spectacles ou à des lectures. Une fusion culturelle. Tout est là pour vivre un événement avec la marque, un événement qui pourra être partagé plus tard dans le monde réel et numérique.

L’espace « Fashion Space » est censé représenter avant tout une forme d’intimité, un sentiment d’intemporalité, où le stress n’a pas sa place. Un lieu aussi sommaire qu’une cabine d’essayage devient ainsi un espace tout particulier. Au beau milieu de la jungle du shopping, la cabine Youzon se transforme en refuge, où le client retrouve son intimité. Ne pas déranger, loin des animations médiatiques, des efforts physiques et de la communication sociale.

Désir réalisé grâce à des conseils minutieusement personnalisés, très directs et orientés service, mais aussi grâce à Youzon, qui met littéralement en scène le client, sous les feux de sa propre rampe. Il baigne ici dans une lumière optimisée destinée à le flatter, lui et ses vêtements. L’achat devient ainsi un moment de bien-être.

Adaptation et ajustement possible en fonction de l’humeur actuelle du client, la question essentielle étant toujours de savoir ce qui est bon pour lui. Cette fonction est primordiale pour garantir durablement au visiteur le confort recherché. Le fait que l’environnement influence l’humeur est un facteur déterminant de l’expérience d’achat. Objectif : créer un lieu de l’être.

Le fait que l’environnement influence l’humeur est un facteur déterminant de l’expérience d’achat. Objectif : créer un lieu de l’être.

Food

FROM SEED TO SPOON

Si vous voulez améliorer un peu votre vie, ainsi que le monde par la même occasion, vous savez que la durabilité est le mot-clé dans le commerce alimentaire de détail. Du saisonnier et du bio. Du régional et du local. Il s’agit de réduire la consommation et de respecter les ressources. Il s’agit de responsabilité et de santé.

 

La prise de conscience du consommateur ne cesse de croître, ce qui entraîne aussi la quête de transparence totale au niveau des modes de production. Les grandes villes surtout se demandent de plus en plus comment rendre les trajets encore plus efficaces et transparents. Réponse : en produisant directement sur place et en cultivant en toute autonomie.

L’espace « Category Space Food » répond à ce souhait de traçabilité sans faille jusqu’au producteur et s’attelle aussi à la biodiversité avec un domaine de co-farming communal. La chaîne de création de valeur présentée ici est le point fort de ce concept et permet de jeter un œil derrière chaque étape. La culture et la récolte se pratiquent sur des surfaces louées personnalisées et le champignon cultivé, la « superfood », est transformé en un délicieux plat.

Des projections permettent en outre de visionner l’avenir de l’approvisionnement en aliments moderne dans des contextes urbains. Elles montrent ce que signifie l’alimentation issue de l’agriculture « d’à-côté » et sont vraiment synonymes de valeur ajoutée pour le client avec leur palette de recettes et de conseils.

Le cœur de l’ensemble, le domaine du co-farming, est là pour satisfaire les besoins. Le client a l’impression qu’il est compris, lui et ses attentes. Il s’agit en plus d’un lieu d’échange direct entre les visiteurs et les experts en nutrition qui transmettent leurs connaissances sur la culture, les aliments et l’art de manger. La mégatendance Food fait aussi l’objet d’une approche globale.

Il est ainsi possible d’obtenir des informations sur le producteur d’un aliment donné en faisant appel aux systèmes Qubo, équipés de dispositif électroniques d’auto-étiquetage. Notons aussi l’éclairage individuel de chaque section de ce Space qui s’adapte aux situations afin de renforcer encore l’ambiance de base reflétant responsabilité et curiosité, confiance et santé.

La technique d’éclairage Navo appliquée aux allées est ainsi idéale pour guider les pas du client. Cet éclairage de génie permet au client de se sentir bien lors de son voyage découverte. La lumière joue aussi un rôle déterminant dans le cadre des entretiens service et conseil avec des experts réels. Mode de communication, confiance, sympathie, tous ces facteurs dépendent d’un bon éclairage sain.

Place aux expérimentations et à la créativité puissance dix, à tous les niveaux. Le tout en vue d’améliorer le monde du consommateur, et donc à long terme, d’améliorer la santé des humains.

Le tout en vue d’améliorer le monde du consommateur, et donc à long terme, d’améliorer la santé des humains.

Beauty

FROM INNER TO OUTER BEAUTY

L’intérieur conditionne l’extérieur, on est tous d’accord. Le segment Beauty, lui aussi, intègre de plus en plus cette réalité dans sa philosophie en englobant des éléments spa, santé et méditation dans ses concepts de boutiques.

 

Si l’on suit cette théorie globale, il apparaît rapidement que l’on doit faire à ce niveau des offres concrètes aux clients. Nous voulons être guidés, parfois même être jetés dans des environnements donnés pour comprendre seulement ensuite de quoi il s’agit. Dans le contexte de l’attention, surtout de calme intérieur et de sérénité à une époque de totale frénésie.

Pour symboliser cette frénésie, il est possible de réagir à des changements de situations dans une boutique en faisant appel à des systèmes Invisible. Différents rayons peuvent alors créer en toute simplicité un nouvel univers.

Et si vous vous arrêtez un peu et prenez le temps de vous concentrer sur le vôtre – telle est du moins l’idée –, vous pouvez vous recharger de l’intérieur et puiser des forces afin de rayonner ensuite sans retenue vers l’extérieur. Le visiteur découvrira ainsi une « Detox Room » dans le « Category Space Beauty » qui invite à recharger ses batteries et à se détendre.

Ce lieu à l’architecture très particulière a été conçu comme une sculpture dont l’intérieur est recouvert de laine d’agneau feutrée. Le corps et l’esprit se sentent bien dès qu’ils franchissent la porte. Tous les bruits perturbants sont estompés, le tapis aux motifs floraux n’étant pas non plus étranger à ce phénomène.

Des sons de bruit blanc apaisants accompagnés d’un éclairage désintox permettent de décompresser encore davantage. Le jeu de lumière génère ici une projection pour ainsi dire « respirante ». Le rythme de l’inspiration et de l’expiration est censé rappeler la respiration d’un éléphant et durer plus de dix secondes. À l’instar de l’exercice de yoga Pranayama, qui fait prendre conscience de sa propre respiration, le corps et l’esprit retrouvent ainsi leur sérénité.

Le visiteur bénéficie d’une thérapie globale, « en passant » pour ainsi dire. Cette oasis de bien-être l’apaise avant qu’il ne reparte dépenser ses forces dans un épisode de shopping.

Cet espace vital vient ainsi étayer l’idée essentielle du domaine Beauty selon laquelle la beauté est étroitement liée à l’attention, au mode de vie et à l’attitude.

Le visiteur bénéficie d’une thérapie globale, « en passant » pour ainsi dire.

Mobility

FROM INDIVIDUAL STATUS TO SOCIAL EXPERIENCE

À une époque où la voiture n’est plus un symbole de réussite, la branche Mobility, elle aussi, doit être davantage à l’écoute de ses clients si elle veut les influencer de façon positive et les inciter à une décision d’achat. On ne cesse de rechercher de nouveaux modes de déplacement, la clé étant le passage de la voiture particulière à des concepts de mobilité, une évolution certes dramatique pour l’industrie automobile, mais indispensable.

Il va sans dire que l’approche holistique joue également ici un rôle déterminant pour un monde et une humanité orientés vers l’avenir. Qui dit avenir implique aussi la possibilité de pouvoir parfaitement se déplacer à tout moment de A à B. La forme et l’équipement du moyen de transport ne sont donc plus les seuls critères déterminants. Il s’agit plutôt de savoir comment se sent un passager lorsqu’il monte dans un véhicule.

Bien installé dans son cocon motorisé, il veut communiquer avec l’environnement qui défile devant lui à toute vitesse. Il veut découvrir ce qui se passe à l’extérieur tandis qu’il traverse villes et campagnes, protégé dans son habitacle.

Au vu du rejet des salons classiques de l’automobile, liés aux changements radicaux du secteur, le visiteur peut vivre ici un moment nettement plus abstrait, et donc unique, au sein de l’espace « Category Space Mobility », et ce, au sens propre du terme.

Le visiteur plonge en effet littéralement dans la sculpture centrale, qui rappelle une cabine abstraite et l’absorbe entièrement dès qu’il a pris place. Des vidéos représentant différents scénarios de conduite simulant l’extérieur défilent au plafond et sur les côtés.

À l’arrière, la ville bouillonnante d’activité, au-dessus, une voûte de feuillage dans la forêt, des routes côtières, l’immensité du ciel, là-bas la mer... et toujours quelque part l’horizon. S’affichent également des notions techniques telles qu’émissions de CO2, niveau de conduite autonome, statut de la batterie.

Aspect intéressant, les vidéos correspondent à l’état d’esprit du visiteur qui a mémorisé auparavant son humeur actuelle sur un jeton. Cette expérience personnalisée jongle avec les émotions, subjugue totalement le visiteur qui se retrouve subtilement lié à la marque.

La configuration immédiate y est aussi pour quelque chose. Toutes ces fonctions existent en ligne depuis longtemps, mais sans le côté palpable. Une approche artistique basée sur des sculptures inspirées de pièces de voiture, revêtues des matériaux Mobility concernés, ainsi que sur des palettes de couleurs élargies, permet au client d’étudier de près chaque éventualité. La sécurité est assurée par le système porteur Mono. Ajoutons un éclairage accentué projeté de très haut qui met parfaitement en scène les couleurs et les textures et fait briller les métaux.

Dans l’espace « Mobility Space », une simulation permet de vivre une expérience globale, qui véhicule subtilement une véritable valeur ajoutée.

Dans l’espace « Mobility Space », une simulation permet de vivre une expérience globale, qui véhicule subtilement une véritable valeur ajoutée.